vendredi 17 juin 2016

Necker, les fissures d'un hôpital unique au monde

J'ai eu la chance de faire mon dernier semestre d'internat de spécialité à l'hôpital Necker. Je n'ai jamais vu autant de choses sur le plan médical, scientifique et sur le plan humain que dans cet hôpital, je n'ai jamais ressenti autant de joies et de peines dans le cadre de mon travail que dans cet hôpital. J'étais parfois obligée de cacher mes yeux larmoyants d'émotion après avoir donné des avis dans les services. Je n'arrivais pas à oublier les regards que je croisais.
Des malformations aux tumeurs compressives en passant par les maladies hématologiques, l'hôpital Necker est le symbole du combat pour toutes les vies.
C´est aussi à lui tout seul un symbole de la France, de la réussite (des réussites) de la France, de sa grandeur.
Symbole de la France des lumières, il est fondé en 1778, et inauguré par Mme Suzanne Necker, sorte de précurseur des féministes en son temps.
Le fonctionnement hospitalier est réorganisé avec une séparation enfants-adultes pour la première fois, et Necker-Enfants Malades devient le premier hôpital pédiatrique du monde au début du 19e siècle.
Laennec y inventa l'auscultation. Il donnera son nom au bâtiment mère-enfant attaqué à la masse le 14 juin 2016.
Puis s'y sont succédé les avancées scientifiques qui ont permis de sauver des millions de patients tant dans le domaine de l'infectiologie (premiers sérums anti diphtériques, description de la transmission materno-fœtale du VIH…), chirurgical (première greffe d'organe par le Pr Hamburger et ses équipes, chirurgie cardiaque…), hématologique.
C'est à Necker que la première thérapie génique du monde a eu lieu, puis d'autres progrès en termes de dépistage et de traitement de maladies génétiques ont suivi, désormais connus et soutenus par le Téléthon.
Grâce aux dons récoltés de toute la France, de nouveaux bâtiments se construisent pour accueillir encore plus d'enfants du monde entier, les travaux des chercheurs et des médecins se poursuivent pour le bien de l'humanité. Les enfants et leurs parents peuvent compter tous les jours sur un personnel dévoué et dynamique.
L'hôpital Necker-Enfants Malades, havre de paix, est un haut lieu d'échanges, de fraternité, de mixité, de solidarité. Il englobe ainsi toutes nos valeurs.
Je ne saurais, malheureusement, l'exprimer aussi brillamment qu'Emmanuel Hirsh, professeur d'éthique médicale dans le Huffpost du 15 juin 2016, mais les baies vitrées brisées d'une des façades de cet hôpital vont bien au-delà du ''simple vandalisme'' et tout le monde s'en est ainsi ému si douloureusement.
Outre le sacrilège ultime que de détériorer un hôpital et, qu'il émane d'un seul ou de plusieurs décérébrés, ce geste représente en quelque sorte notre propre fissuration et c'est cela qui est insupportable.

F.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire