lundi 11 octobre 2021

Identité remarquable

 

Mon grand garçon,

 

Tu viens d’avoir 19 ans.

Etre le bébé d’un apprenti médecin n’a pas toujours été facile.

Tu as failli naître pendant la visite d'un chef de service.

Tu as fait tes premiers pas dans un PC infirmier.

Tu as fréquenté les crèches de l’APHP.

Tu as beaucoup appelé tes grands parents, papa et maman.

Tu as joué à Docteur Maboul, devenu ton jeu préféré.

Puis tu as grandi.

Tu es devenu une personne avec des avis, des opinions, des idées.

Tu m’as appris des mots.

Tu m’as même annoncé que tu étais en couple.

Tu allais vers ton école d’ingénieurs le jour de tes 19 ans lorsque la directrice d’une agence de mannequins t’a interpellé.

Elle t’a proposé de faire des photos.

Tu lui as demandé, étonné « pourquoi moi ? »

Elle t'a répondu : « parce que vous incarnez la diversité »

Son équipe, lors du premier rendez-vous, a tenté avec curiosité, de deviner tes origines.

De réunionnais à cubain, tout a été évoqué.

Peut-être que cette discussion t'a mis mal à l'aise.

Tu y as réfléchi, interloqué.

Tu y as vu l’occasion de t’interroger sur qui tu étais.

Souviens-toi toujours de cette phrase : « ne regarde pas d’où tu viens, vois où tu vas, seul importe à chacun »

Ce n’est pas Oprah Winfrey qui a dit ça. C’est un des personnages de Beaumarchais dans le Mariage de Figaro, un livre que tu as étudié…

On fait souvent comme toi la confusion origine-identité.

Les origines, les racines sont un vaste sujet.

Elles sont immuables que tu en tires ou pas, force et fierté.

Par contre ton identité, au sens large, elle t'est propre, elle n'est pas figée.

Elle t'appartient, elle sera ce que tu en feras.

Tu vas rapidement comprendre à quel point cette question de l’identité est devenue un enjeu.

Un enjeu personnel, un enjeu politique, un enjeu de société.

Et surtout un enjeu de liberté.

Ta maman qui t’aime. FF

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire